• 24 juin 2009

    Ma portée de lapereaux est maintenant prête à partir vers de nouvelles familles...

    Cependant, je voulais garder quelques images de ces lapereaux, du moins de 3 ou 4 d'entre eux, qui ont été particulièrement sensibles à l'imprégnation comportementale que j'ai essayé de pratiquer sur eux. Cette technique est bien connue pour les poulains, mais à vrai dire elle fonctionne je pense pour tous les animaux, et elle est un réel succès dans le cas de mes lapinous !

     

    Chaque jour depuis qu'ils ont 2 semaines, je les caresse, les manipule, et leur léchouille les oreilles et le dessus du crâne entre les oreilles. Pour ceux que cela ferait rire, sachez que c'est ainsi que les lapins manifestent leur appartenance au groupe et leurs liens affectifs et hierarchiques. Ce "toilettage" permet d'être reconnu comme faisant partie de la fratrie, comme étant un lapin à part entière, un membre du groupe.

    Et voici maintenant le résultat sur deux lapereaux : comme on le voit sur cette petite vidéo, dès que j'approche du clapier, le rituel du léchage commence. En me léchant avec insistance et application la main (ils préfèrent me lécher les joues, le bout du nez et le front, mais je ne pouvais pas les laisser faire cela et cadrer la petite vidéo en même temps, donc ils ont dû se contenter d'une main, lol), ils me reconnaissent comme un lapin, un drôle de lapin certainement, mais enfin je suis des leurs.

    Ils me manifestent ainsi leur affection, et signalent que je suis bien intégrée dans le groupe.

     

     

     

     

     

    Delicious

    votre commentaire
  • 16 juin 2009

    16 juin

    46 jours

     

    Pourquoi vous m'regardez comme cela, m'dame ?

    Nous avons là 1 kg de lapereau, oreilles comprises...

     

     

     

     

    4 juin

    38 jours

    Faits les plus marquants : les moustaches ont énormément poussé, ainsi que les poils sur le crâne...

     

     

    30 mai : ça pousse

    33 jours

     

    Une petite vidéo prise avec le téléphone portable...c'est un peu flou, désolée.

     

     

    IMAGE_047.jpg
    Celui-là vit dans la mangeoire : il y dort et n'en descend même pas lorsque j'ouvre la porte du clapier...

     

     

     

    25 mai : sexage

    28 jours

    J'ai à nouveau sexé les pinpinous ce matin, et hélas, il s'avère que j'ai 7 mâles et 1 seule femelle ! C'est la première fois que cette lapine me fait ça, d'ordinaire, elle fait moitié-moitié. Du coup, j'ai dû annuler une réservation de lapine, car il faut absolument que je garde une petite de cette portée, la mère étant mon unique reproductrice actuellement. L'autre, Cerise, s'est enfuie il y a dix jours.

    Il est possible que je me trompe, mais peu probable, car je commence à avoir l'habitude et les petits ont déjà presque 1 mois...

     

     

     

     

    Pendant ce temps, Brindille joue à cache-tampon dans l'herbe haute de plus d'un mètre (pas de tondeuse cette année, ce sera pour l'année prochaine, si Dieu veut)

     

    17 mai : ça galope partout !

    20 jours

    Déjà des caractères différents se font jour : certains sont plus délurés, et d'autres peureux...

     

    12 mai : ils mangent de l'herbe

    15 jours

    Pour la première fois ce matin , quelques lapereaux ont mangé des feuilles de pissenlit aux côtés de leur mère. Ils se déplacent un peu partout dans le clapier à présent, sauf quelques faignants qui préfèrent rester blottis dans le nid.

     

     

     

     

     

    8 mai : 11 jours

    Certains ont les yeux qui s'ouvrent et gambadent comme des fous un peu partout dans le clapier. Comme ils ne tiennent pas vraiment sur leurs papattes, ils roulent en tous sens cul par dessus tête les uns sur les autres... c'est très drôle !

    30 avril : 3 jours

     

     

     

    29 avril : 2 jours

    grands piaillements quand je soulève (avec précaution) le poil du nid, pour découvrir ces adorables petites bouilles...

     

     

     

    28 avril :Jour de naissance + 1

     

    Les petits ont déjà du duvet blanc..ils ont changé depuis hier !

    Finalement, il y en a 8 !

    Ils crient quand je les dérange, et gigotent en tout sens...

     

    Delicious Pin It

    votre commentaire
  • 29 mai 2009

    Depuis le temps que j'y pensais, je me décide et me lance dans un petit article sur la nourriture des lapins.

    Mes lapins sont nourris aux bouchons de luzerne + blé + orge + foin en hiver (avec de temps en temps un peu de maïs, et aussi souvent que possible les épluchures des légumes de la cuisine)

    Aux beaux jours, mes pinous font une cure de vitamines et minéraux.

         

    Voici ce dont ils raffolent et ce qui est bon pour eux
    (c'est souvent la même chose !)

         
    Le pissenlit

    C'est le met préféré des lapins, ils consomment toute la plante : feuilles, fleurs, tiges, racines.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    La berce, grande et petite

    Ils se jettent sur les feuilles et les fleurs, mais ne dédaignent pas les racines. Les tiges, en revanche, ont nettement moins de succès...

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Le panais

    Tout est bon dans le panais, telle pourrait être la devise des lapins.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Les carottes sauvages

    Ben oui, quoi, ce sont des lapins ! "mmmmhh... quoi d'neuf docteur ?"

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     

    Les plantes aromatiques

    Thym, marjolaine ou origan, romarin, sauge, verveine, mélisse, menthe, ciboulette, etc. etc. etc.

    J'ai lu que le persil était à donner avec modération, mais je n'ai trouvé aucune raison scientifique à cet avis...

    Bonnes et mauvaises herbes

     

         

     

    La benoîte

     

     Bonnes et mauvaises herbes

     

    La reine des prés Au parfum délicieux, a consommer avec modération car elle contient de l'aspirine naturelle.  
     

     

     
    La mauve

    Les miens adorent ses fleurs...

    Bonnes et mauvaises herbes

    Grande mauve

    Bonnes et mauvaises herbes

    Mauve musquée

     

     

     
    Le trèfle

    Rose, jaune ou blanc, il sera dévoré de la même façon.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    La luzerne

    Attention à ne pas la laisser en tas, car alors elle fermente et elle les fait gonfler (maux de ventre).

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    La scabieuse

    C'est en ce moment la pleine saison, il y en a partout. Ils mangent la fleur et les feuilles.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Le plantain (toute la plante)

    Bonnes et mauvaises herbes

     Plantain majeur

    Bonnes et mauvaises herbes

    Plantain lancéolé

     

     

     
    Le cerfeuil Anthrisque

     Délicieuse odeur proche de la carotte (même famille). Les lapins en raffolent.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    L'achillée millefeuilles

    Blanche le plus souvent, parfois rose.

    Généralement ils laissent la tige, trop dure mais raffolent de la fleur et des feuilles.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Les rosiers et les églantiers

    Ils mangent les fleurs d'abord, les feuilles ensuite. Attention aux épines, certains rosiers très épineux sont à éviter. En tout cas, ne jamais planter un rosier dans une lapinière ! lol

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Les marguerites

     

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    L'ail des cerfs (ail sauvage)

    Ils aiment ça et c'est un excellent vermifuge.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Les coucous ou primevères sauvages

    A donner avec modération, cela pourrait être toxique à forte dose.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    L'aigremoine

     

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Le bouillon blanc

    Ils ne laissent que la tige.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Les coquelicots (toute la plante)

    Ce sont des opiacés, mais à dose raisonnable ils ne sont pas toxiques. Eviter d'en donner aux lapines enceintes ou allaitantes, et aux bébés.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    La campanule raiponce

    Personnellement, je préfère en faire des bouquets, mais je me suis aperçue que les lapins l'apréciaient fort...Non toxique, au contraire de nombre de campanules, ils n'en laissent pas grand'chose.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    L'oseille sauvage

    Comestible, mais certains lapins la boudent tandis que d'autres se jettent dessus. Ils ne mangent que les feuilles.

    La grande et la petite oseille sont également comestibles.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    L'ortie (grande et petite)

    A cueillir avec des gants épais. Répandre sur le sol de la lapinière en étalant bien. Au bout d'une demi-journée, les propriétés urticantes ont disparu, et les lapins lui font un sort. Excellente pour la santé : bourrée de vitamines et minéraux.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Le lamier blanc

    Les lapins l'aprécient généralement beaucoup et n'en laissent même pas la tige.

    Les autres lamiers sont également appréciés.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Le silène

    Apprécié par la plupart des lapins.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Le faux acacia (fleurs uniquement)

    Ils l'aiment beaucoup, certainement à cause du sucre qu'il renferme (les beignets d'acacia, mmmm....)

    Les fleurs sont BLANCHES : ne pas confondre avec le cytise, fleurs JAUNES, toxique.

    Bonnes et mauvaises herbes
         
    L'épilobe ou laurier de St Antoine, comestible.  Bonnes et mauvaises herbes
         
     

     

    Autres mets apréciés : les branches de fruitiers (cerisiers, pommiers..), de noisetier, les feuilles de fraisiers, les épluchures de banane (très bon anti-diarrhéique)...

     
     
    Les plantes toxiques
     

     

     
    La chélidoine

    Toxique

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    Le bouton d'or et toute sa famille

    Très toxique.

    Bonnes et mauvaises herbes
     

     

     
    La ciguë

    MORTELLE

    On la distingue des panais, cerfeuil ou autres carottes principalement à l'odeur. Il faut froisser la tige ou quelques feuilles entre les doigts. La ciguë dégage une odeur fétide d'urine de chat tandis que les ombellifères comestibles sentent la carotte (carotte sauvage, petite berce...) ou parfois rien du tout (grande berce...).

    Bonnes et mauvaises herbes
         
         
    Delicious Pin It

    3 commentaires
  • 27 avril 2009

    Les voici les voilà...

    Pendant la nuit, madame Caline a accouché de 6 ou 7 (je n'ose fouiller le nid, elle me mordrait) zolis bébés tout-roses...

    Une première photo :

     

    Vous ne voyez rien ? c'est normal, moi non plus ! écartons le tas de poil !!

     

     

    et là, c'est mieux ? 

    Félicitations aux heureux parents, Caline et Burda... moins prolifiques que la fois dernière, mais 6, c'est déjà bien !

    Delicious Pin It

    votre commentaire
  • 26 avril 2009

    et voici notre smilblick du jour : qu'est-ce donc que cette chose étrange ??

    (Merci à Cécile et sa famille pour cette photo !)

     

     

    Delicious Pin It

    votre commentaire
  • 26 avril 2009

    Hier, épilation de Cookie le remuant. Je suis obligée de l'attacher sinon c'est une valse perpétuelle, et impossible de travailler correctement...

    D'abord, je brosse pendant...un certain temps avec une carde à chien pour déméler au mieux et ôter tout le poil qui est déjà tombé...

     

     

     

     

     

    Ensuite, peignage avec un large peigne en acier (rayon chien des grandes surfaces)

    En pinçant avec le pouce, j'enlève les 9/10è du poil de mue...

    Je termine ensuite à la main (sans le peigne).

     

     

    Une petite carotte permet d'"occuper" pinou pendant l'opération...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Gros plan sur la tenue du peigne, le pouce serré sur la base des dents. La main gauche tient la peau et la racine du poil.

     

    Autre solution, quand le lapin en a marre : les genoux. Quelque peu salissant, et pas toujours pratique !

     

     

    Coupe des ongles... pendant laquelle pinou s'endort :

    Delicious Pin It

    votre commentaire
  • 23 avril 2008

    Voili voilou, mes pinous ont bien grandi, les 4 petits (2 filles et 2 garçons) de Cannelle, prématurés du 21 février, et les 2 (des ptits mecs) de sa soeur Cerise, nés à terme le 4 mars. D'ailleurs on ne voit guère de différence entre les deux portées de cousins.

    Le premier petit mâle de Cerise, Charlie, est parti vers sa nouvelle maison à Vic le Comte, auprès d'une toute petite fille qui j'espère en prendra soin !

    Les 2 demoiselles sont réservées depuis des mois, bien avant la naissance ! L'une d'elle part dans le sud ouest, et la deuxième à Lille !

    Les 3 petits gars restants seront partagés entre 2 dames qui habitent dans le sud-ouest aussi.

    Adieu les pinous, c'est toujours un peu triste de les voir partir, mais quand on sait que c'est vers des vies heureuses de pinous, tout va bien ! Ils sont tous destinés à être lapins de compagnie, traités comme des rois, bref...dur dur !

    Voici ce que sont devenus les 4 prématurés chétifs de février, dont je craignais qu'ils ne rejoignent leurs ancêtres très rapidement ! Comme quoi, il ne faut jamais baisser les bras !

     

     
    Quant à Cannelle, la cicatrisation s'est bien passée, suite à ma petite séance de couture, et elle ne s'est encore rien ouvert d'autre pour le moment...pourvu que ça dure !

    Des nouvelles des pinous

    Delicious Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique