• Barbette et Minette

    Trois semaines se sont écoulées depuis l'arrivée de Noisette, ma petite barbette. Après des débuts difficiles (infection de l'intestin par des protozoaires), avec 10 jours d'antibiotiques ça va beaucoup mieux, les prises de sang sont quasi normales, hormis le léger déficit en globules rouges qui perdure évidemment.

    Noisette a commencé à manger un peu, même si elle a accumulé dans ses premiers mois de vie un retard de croissance qui selon le vétérinaire ne sera probablement pas rattrapable (je devrai selon lui renoncer à la faire "confirmer" car elle ne dépassera pas la taille d'un caniche moyen/grand). J'ai joué de malchance de ce côté-là, puisque j'ai eu la "brebis galeuse" de la portée...bien que ladite brebis soit un trésor !

    En ce moment, nous essayons donc de la faire manger, car elle ne consomme chaque jour qu'un tiers environ de la quantité prévue pour son âge.

    Barbette et Minette

    Les protozoaires lui faisaient vomir dans l'heure la moindre croquette qu'elle avalait, et elle s'était anémiée, mais de toute façon elle semble avoir un problème de naissance avec la nourriture : elle n'a probablement jamais mangé suffisamment, et on ignore pourquoi. Elle refuse même la viande, et n'accepte que du bout des dents la pâtée super appétente spéciale convalescence (et hors de prix !) du vétérinaire. Elle adore les fruits, les tomates, radis et salade, mais ce n'est pas ça qui va la remettre sur pattes ! De ce côté-là, j'ai une Brindille-bis, un individu crudivore/frugivore !

     

    L'idée serait qu'elle atteigne au moins le poids de 15 kg une fois adulte, afin de n'avoir pas de séquelles au niveau de l'ossature et des organes internes. Comme elle est très vive et joueuse, le véto ne s'inquiète pas trop. Par contre, elle dort très peu (moins de 8 heures par 24 heures) et est très excitée le reste du temps. Lorsqu'elle mange un peu, évidemment, elle est plus calme, ce qui apaise tout le monde, principalement les chat et humain alentour ! Cette hyper-excitation est liée à l'"anorexie", donc si on règle le premier problème, le second se solutionne de facto.

     

    Dans une semaine nous voyons une ostéopathe-acupuncteur-homéopathe qui avait déjà sorti d'affaire ma Brindille après son AVC : nous espérons qu'elle trouvera une solution à cette "anorexie" qui met en danger la santé future de Noisette, sans même parler de son aspect adulte de barbet, auquel j'ai dû renoncer...Il faut y croire, car c'est un peu la dernière chance avant une consultation chez un comportementaliste, que je n'ai pas les moyens de m'offrir, hélas.

    En attendant, je la gave comme je peux, mais elle refuse presque toute nourriture et ne pense qu'à jouer...et à embêter la chatte !

    Point très positif, elle est en effet devenue la meilleure amie de Mina, mais comme elle n'a pas bien intégré l'inhibition de la morsure je surveille de près leurs jeux endiablés, car Noisette a la quenotte leste, et elle ne comprend pas les signaux d'arrêt, pourtant tonitruants, de la chatte.

     

    En tout cas, Mina n'est pas stressée, elle, et elle mange pour deux !

    Barbette et Minette

    « Eglantine, mon nouveau fil 60% angora 40% falklandRetour sur la "porcelaine froide" »
    Delicious Pin It