• 11 avril 2009

    Bon, ça y est j'ai craqué, c'est vrai. Je me suis commandé des aiguilles circulaires de luxe ! Des "knit picks" :http://www.knitpicks.com/Knitting.cfm

    Cela faisait quelque temps que je pensais me procurer des aiguilles circulaires de qualité supérieure à celles que j'ai en ce moment (vraiment pas terrible) et surtout quelques numéros supplémentaires car je n'ai que du 3, 3,5 et 4 mm....ça fait juste.

    La galère de faire tenir les 300 mailles de la mantille sur des aiguilles droites de 36 cm m'a décidée.

    Je me renseignai donc sur les aiguilles circulaires en vente sur le net, et je m'aperçus que...les prix n'avaient pas baissé !

    J'avais donc le choix entre du cher, qualité médiocre, et du très-cher bonne qualité. Devinez ? J'ai opté pour le très cher !

    D'accord, je fais une petite entorse à l'esprit de pauvreté, mais vraiment petite si on considère par exemple que j'ai dû passer 2 mois sans eau courante à la maison...par exemple, je dis.

    Donc, un petit cadeau pour Pâques, et voilà.

    Bon, voilà donc les bestioles que j'attends :

     

    Ahhh..j'ai craqué !

     Avant que tout le monde pose la question vitale !!!  sachez que les espèces de rondelles servent entre autres parait-il à bloquer l'extrémité libre de l'aiguille circulaire pour éviter que les mailles ne se fassent la malle en cas de transport du tricot...en effet, pour les voyageurs (-euses), ça peut être utile... Pour moi guère, mais bon, c'est livré avec de toute façon.

    Ils disent  que cela peut aussi servir à transformer les aiguilles circulaires en aiguilles droites souples. Enfin, moyennant qu'on ait 2 câbles, évidemment. (Mais non-mais non, ils ne poussent pas à la consommation, c'est seulement une IMPRESSION ! lol)

     Les pointes en bois coloré se vissent sur le câble et se bloquent avec ce qu'ils appellent pompeusement "une clef", c'est à dire en fait une petite tige métallique qui permet de serrer le verrin à fond (voir photo ci-dessus).

     

     

    Voilà donc ma petite folie de Pâques...

    Bilan des courses : 1 paires d'aiguilles en bois coloré taille 5mm : 5 keuros
                                1 câble d'un mètre de long : 2,30 teuros
                                1 jauge pour reconnaître la taille des aiguilles : 2,70 zeuros

    Frais de port : 3,80 teuros

    Le tout sur le site http://www.leslaines.com

     La jauge, c'est parce qu'ils n'ont apparemment pas eu l'idée de noter le numéro des aiguilles...sur les aiguilles !!! lol lol lol mort de rire !

    A vrai dire, j'aurais bien volontiers commandé directement sur le site fabricant, mais ces nou-nouilles n'exportent pas en Europe !

    Sont-ce encore de ces ahuris qui pensent que les européens sont des sous-développés ? ou alors ils sont tout simplement dépassés par leur succès, auquel cas (et auquel cas seulement ! lol) on les excuse.

    Chtite remarque : 

    Chez Knit picks ils font aussi des laines qui ont l'air de toute beauté, mais pour le moment il semble que seul le site Tricotin les distribue en se faisant au passage un "bakchiche" non négligeable. J'ai en effet noté presque 1,40 teuro de plus par pelote de 50g, sur la laine Alpaga cloud par exemple, chez Tricotin que sur le site Knitpicks américain...pourquoi s'embêter hein ?
    Comme me disait un ami tout récemment, dans la société moderne, il devient quasi impossible d'être honnête et commerçant : vous vous heurtez partout à ce genre de pratiques.

    Et je ne parle même pas de leurs frais de port, exorbitants et forfaitaires, ce qui est une injustice criante : ils facturent 7 euros que vous achetiez un article de 20 grammes ou d'un kilo ...mais moi je ne suis pas communiste ! Et en plus j'aime l'orthographe française correcte, ce qui n'est pas le cas de leur site où on trouve 20 fautes par page...ce qui rend la lecture très pénible.

    Pour toutes ces raisons, j'attendrai la concurrence ! lol...

    Delicious Pin It

    votre commentaire
  • 4 avril 2009

    J'ai déjà bien avancé ma mantille noire (cf projet 2) mais je ne peux prendre de photo, d'abord parce que mon appareil est moribond et que pour le moment je ne peux en acheter un autre, ensuite parce que ça ne rendrait rien : je ne peux pas étaler mon début de mantille sur des aiguilles circulaires car je n'en ai pas de la bonne grosseur, donc tout en tas sur des aiguilles droites, on ne voit rien !

    Il faudra donc attendre que la mantille soir terminée pour voir des photos ! :)

    Néanmoins, en bonne bavarde que je suis, je me suis  dit que...j'avais tout de même quelquechos à écrire aujourd'hui ! lol

    Mes aiguilles étant trop grosses (5mm) pour y enfiler un compte rangs traditionnel, vous savez cette bête-là :3522.jpg

    j'utilise un compte rang de ma façon, que j'ai fabriqué en fait sur le modèle de bracelet de sacrifices  dont on se sert en carême surtout pour compter les petits sacrifices de la journée.

    Je suppose que tous les catholiques connaissent peu ou prou ce petit "instrument" qu'on offre souvent aux enfants à l'entrée du carême...

     

    En voici un modèle, particulièrement joli :

    il_430xN.39313511.jpg

     

    source : http://www.etsy.com/view_listing.php?listing_id=15623069

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et en voici mon humble adaption pour le tricot : 9 dizaines et 9 unités

     

    Les perles roses et grises  servent à compter les dizaines (ici 6 ont été tricotées) et les rouges du bas à compter les unités (ici 3 tricotées)

    En voyant le compte-rangs dans cette disposition, je sais donc que le dernier rang tricoté était le 63.

     

    On trouve dans le commerce des compte-rangs en forme de bracelet mais ils sont très peu commodes car il faut déplacer un élastique sur des perles, au lieu de déplacer les perles elles-mêmes comme dans le bracelet de sacrifices. De plus, il me semble vraiment peu judicieux de les utiliser au poignet car essayez de déplacer un élastique avec une seule main sur les perles d'un bracelet qui va forcément se mettre à tourner auour de votre poignet pendant la tentative !! lol
    Un exemple de ce type de bracelet ici : http://www.leslaines.com/produit1143-101/Bracelet-compte-...

    Presque 19 euros, et pour s'embêter ! lol

    D'accord c'est joli, mais on peut faire également un joli compte-rangs avec le modèle que j'ai utilisé, il suffit de prendre de jolies perles et un lacet très fin et tubulaire de cuir, comme la vendeuse d'Etsy ci-dessus, au lieu de mon modeste fil de coton rouge peu esthétique.

    Je préfère évidemment la chaine linéaire, pour les raisons que je viens de dire, mais on peut bien sûr fermer la chaine sur elle-même afin d'en faire un bracelet , et même créer 2 rangs (1 pour les dizaines, 1 pour les unités) au lieu d'un seul, l'avantage majeur par rapport aux bracelets avec l'élastique à déplacer sur les perles étant que le système de déplacer les perles est beaucoup plus aisé dans un bracelet de sacrifices...

    Si quelqu'un ne comprend pas bien comment sont montés les perles sur un bracelet de sacrifices et veut des explications, je me ferai un plaisir de faire un petit tuto !

    Bon dimanche des Rameaux à tous ! :)

     

    Delicious Pin It

    4 commentaires
  • 30 mars 2009

    Après une année de folie complète pendant laquelle ma vie est passée d'un dur purgatoire à un quasi-enfer sur les derniers mois, je commence enfin à respirer...

    Bon, je n'ai toujours pas de WC dans la maison, et le pourtour de ma sweet home ressemble plus à Verdun après les bombardements qu'à un coquet jardin, mais enfin, je suis chez moi.

    Les persécutions se sont un peu calmées, même si le maire du village, un mécréant de la pire espèce, essaie bien de me faire du mal à sa façon, ou ce qu'il croit être du mal (pauvre homme...il "amasse seulement des charbons sur sa tête"), et du coup j'ai de nouveau la tête à penser à mes chers hobbies, surtout en voyant le printemps finir par arriver, peut-être?, et le Carême toucher à sa fin.

    Bref, voici que je me suis mise en train de réaliser finalement un "vieux" coup de coeur, ce pull de chez Bouton d'Or numéro 49. A force de tricoter et filer pour les autres, je n'ai jamais pris le temps de me faire quelquechose en angora pour moi ! Ne dit-on pas que les cordonniers sont les plus mal chaussés ?

    Voici la photo du magazine :

     

    Pour l'angora, évidemment, on n'est jamais mieux servi que par soi-même !

    En revanche, le fil gris et le rose qui servent à faire les côtes et le plastron devant, n'existent plus. C'est le hic, chez Anny Blatt, il n'y a pratiquement aucun suivi.

    J'ai donc dû chercher ailleurs.

    Le seul fil lacet gris que j'ai trouvé est chez Bergère de France, il s'appelle Sirène. Il est plus foncé que le gris sur la photo, mais tant pis, je n'avais pas d'alternative. Il est aussi un peu plus brillant que le Anny Blatt originel, je pense.

    Pour le lacet rose, introuvable. La dictature de la mode fait que quand les dépravés qui la créent ont décidé qu'elle n'était pas à la mode, on ne trouve la couleur qu'on cherche nulle part !
    Il a donc fallu composer, et se rabattre sur un autre fil de chez Bergère, pendant que j'y étais, et j'ai pris la qualité Caline, qui est un mélange laine-acrylique (beurk, mais bon, c'est juste pour les côtes !) d'un rose magnifique appelé injustement "bonbonnière" et très fin.

    La vendeuse du magasin Bergère de France à qui j'ai eu affaire est charmante, et j'ai même eu droit à un ptit cadeau : un pendentif/broche fleur d'un rose nacré qui s'assortira fort bien avec le pull. Que demander de plus ?

     J'ai réalisé un petit échantillon du point du plastron, et ma foi, ça a l'air pas mal, même si je l'aurais préféré plus clair, ce gris. 

     Gros plan sur Caline :

     Sur Sirène (couleur "Rocher")

    et sur le zoli petit bijou cadeau !

     

    Delicious Pin It

    2 commentaires
  • 30 mars 2009

    Second projet qui a germé dans ma tête de piaf : réaliser une mantille digne de ce nom pour l'église.

    J'en ai marre d'avoir sur la tête ma vieille étole noire été comme hiver, ou la petite mantille qu'une amie m'avait offerte, mais qui est beaucoup trop courte pour mes cheveux (ou alors mes cheveux sont trop longs pour la mantille, c'est comme on veut ! lol)

    Les chapeaux, ça va 5 minutes, mais vraiment, pour la Messe, je préfère une mantille, c'est plus confortable...

    L'occasion faisant le larron (le BON, larron, hihi), je suis tombée sur Ravelry (1) sur un modèle magnifique de châle en demi-disque que je pense pouvoir assez facilement adapter à mon projet. Il s'appelle "Vernal Equinox" (ces modèles ont toujours des noms ronflants, lol)

    Le modèle est gratuit et se trouve ici, en je-ne-sais quelle langue (Suédois ? Norvégien ?) et en anglais...ouf ! justement mon suédo-norvégien était un peu rouillé ces temps-ci !

    Pour les Ravelryens et Ravelryennes, la liste des heureux tricoteurs de la chose se trouve ici, avec leurs photos évidemment :http://www.ravelry.com/patterns/library/vernal-equinox-sh...

    Pour les non ravelryens ou ceux qui comme moi en ont marre que ce site mette deux éternités à ouvrir chaque page, il y a une galerie ici :http://picasaweb.google.com/vesshawls/VernalEquinoxShawlS...

    Certains châles sont particulièrement réussis, aériens et d'une finesse à ravir...dommage que le gout pour les couleurs soit si tragique dans certains cas (cf le vert pomme criard du premier de la liste !!! lol lol lol lol)

    Le mien sera noir, évidemment, pour une mantille.

     Voici une réalisation magnifique par une personne nommée Rapellykset qui donne une bonne idée de ce à quoi devrait ressembler ma mantille.... Je pense que cette longueur serait parfaite.

     Source : http://www.ravelry.com/projects/rapellykset/vernal-equino...

     

     

    (1) pour les "pauvres malheureux" qui ne connaitraîent pas Ravelry, il s'agit d'une maxi communauté anglophone de tricoteurs et crocheteurs qui échangent leurs idées et une énorme bibliothèque (presque exclusivement anglophone) de patrons gratuits ou payants, et de fils à vendre en provenance des Etats Unis le plus souvent. C'est très intéressant, mais hélas peu praticable à moins je suppose de posséder un PC hyper puissant...le mien, qui n'est pourtant pas un dinosaure, met 3 ou 4 minutes avant d'ouvrir une page du site. Bref, c'est à lasser la patience même d'un ange, alors la mienne...vous pensez !

    Delicious Pin It

    votre commentaire
  • 17 janvier 2008

    Ca y est, j'ai terminé la première paire de chaussettes de mon existence ! Pas difficile, sauf pour ce qui est de comprendre la fabrication du talon. Heureusement, "youtube" était là, avec une série de 4 chtites vidéos pas mal faites, même si c'est un peu flou par moments.

    Pour celles que ça intéresse, c'est en anglais, mais compréhensible même pour des non anglophones :


    Jambe et cheville :
    http://www.youtube.com/watch?v=9NQMGCo_mXY&feature=re...

    Talon d'Achille
    http://www.youtube.com/watch?v=LZHWTFgIWt4&feature=re...

    Dessous du talon
    http://www.youtube.com/watch?v=aN2B47KDNTM&feature=re...

    Pied et pointe
    http://www.youtube.com/watch?v=rkE9ZVrHrR0&feature=re...

     

    La laine que j'ai utilisée est une laine filée main : 1 brin d'angora retordu avec 1 brin d'agneau.
    Echantillon : 28 mailles pour 10 cm.

    J'ai tricoté les chaussettes avec une aiguille circulaire de taille 2,75 mm, avec la méthode de la "Magic Loop" , que je trouve beaucoup plus facile que les 5 aiguilles double-pointes.

     

    Chaussettes !

     

    Delicious Pin It

    votre commentaire
  • 27 décembre 2007

    Depuis 3 semaines, je file frénétiquement, de l'angora, en vue d'avoir assez de laine pour réaliser mes cadeaux de Noël. Quelle course !

    "Tiger-Eyes"

    Pour môman, ce sera une écharpe en Caresse, parce que le gris....ben ça va avec tout, sauf avec le marron, mais môman ne porte pas volontiers de marron, donc "alles gut".

    Le modèle, c'est "tiger eyes", trouvé ici http://www.tmooka.net/blogs/stitchingirl/patterns/tigerey...

    Très facile, il faut juste bien serrer les 4 jetés du rang 2 sans quoi on obtient un énooooooooorme trou !

    Le Père Noël est très en retard cette année, pour la bonne raison que Caresse est à poil... lol lol lol ...impossible d'en tirer le moindre gramme de poil supplémentaire. Sa magnifique fille, Choupette, est trop jeune (3 mois 1/2 ), et a encore son poil de bébé.

     

    Cadeaux de Noël

    Gants Fair-isle

    Pour ma copine Brigitte, je me suis lancée dans l'aventure....en réalisant  essayant de réaliser, ma première paire de gants. Ben c'est pas simple ! Enfin, si, c'est simple une fois qu'on en a fait un, mais la première fois, pour comprendre les explications, accrochez-vous aux branches !

    Bref, le modèle que j'ai choisi, c'est Butterfly, extrait du livre "Knitting fair isle mittens and gloves" de Carol Rasmussen-Noble :

    Cadeaux de Noël

     

    La grille est très facile, c'est plutôt la forme du gant qui me tient lieu de gageure ! Je m'emmêle dans les 5 aiguilles, elles s'accrochent partout, bref, je n'ai pas l'habitude !

    Ajoutez à cela que trouver des aiguilles à double-pointes, à Clermont, ça tient du parcours du combattant ! Jugez plutôt: je suis allée chez Mondial Tissus de Cournon (oui, c'est là où ils sont très mal élevés et aimables comme des portes de prison, mais j'avais pas l'choix), puis à la Foirfouille, puis chez Artéis... et de tous ces magasins, je suis revenue...bredouille ! Pas d'aiguilles double-pointe ! Chez Mondial, ils n'avaient que du 5,5 (très utile je pense pour tricoter des gants pour un boeuf par exemple), chez La Foirfouille, pas de double-pointes, et chez Artéis, pas d'aiguilles à tricoter du tout. Furax, j'ai finalement atterri chez Phildar à Aubière, où ils sont très gentils, mais où on se fait littéralement dévaliser : 5,60 euros pour 5 aiguilles de 20 cm taille 2,5, en acier. Bref, c'est vraiment quand on est obligé, contraint et forcé.

    Les gants ont été finis et offerts..et j'ai oublié de les photographier, nouille que je suis ! enfin, ce n'est que partie remise.

    les voilà donc, ces gants :

    Cadeaux de Noël

    On se demande pourquoi j'ai fait du fair-isle...

    Pour Geneviève, ma voisine de banc à la messe, lol, j'ai réalisé la même forme de gants mais en angora roux, sans dessins cette fois. L'angora est tellement poilu, que finalement, ça ne sert à rien de se casser la tête à faire du jacquard, c'est aussi beau uni ! 

    Echarpe ajourée

    Pour mon amie Marie-Christine, une écharpe en angora blanc...non ? ben ça alors !

    cette fois aussi, le Père Noël est en retard, mais à cause de la CGT qui a initié un important mouvement de grève parmi les lutins chargés de l'exécution de la chose....ah ! ces fonctionnaires !

     
     
    Pour celles que ça intéresserait, voici la grille, pas difficile du tout, et fort jolie ma foi : cliquez sur l'image pour voir en plein écran... légende : 2 : 2 mailles ensemble, o : jeté, S : 1 surjet simple.
     

    Delicious Pin It

    votre commentaire
  • 26 décembre 2007

    Vous vous émerveillez devant les magnifiques jacquards "fair-isle" qu'on peut admirer sur certains blogs, mais vous n'avez pas le budget pour vous permettre ce genre de folies ? Vous avez déjà bien du mal à manger autre chose que des nouilles, et vous vivez sans chauffage faute d'avoir les moyens de "rentrer du fioul", alors ce n'est pas pour mettre 200 voire 300 euros dans un pull ? J'ai la solution : le Fair-isle du pauvre.

     

    A défaut d'avoir du pétrole (et des sous), il faut avoir des idées !

    Matériel :

    il vous faut:

    1) un mouton blanc ou un chien blanc ou crème
    2) un fuseau, ou si vous le pouvez, un rouet
    3) des teintures étuvables pour soie type One'Artys (c'est le seul ingrédient onéreux de la recette). Voyez chez Shop text, ils sont extrêment courtois et gentils. C'est à Paris, mais je ne pense qu'on puisse facilement trouver ces teintures ailleurs en France, sauf coup de chance. A Clermont-Fd, inutile de chercher, je l'ai fait : il n'y en a pas. 1 flacon de chaque couleur primaire suffira, et 1 flacon de noir. Les couleurs primaires chez One'Artys sont : SUN, MAGENTA, et ROYAL BLUE.
    4) un modèle de grille de jacquard Fair-isle. Pour ma part j'ai celui de Starmore, "Oregon Autumn", qui se trouve dans le magasine "Vogue Knitting" de Noël de cette année. C'est en anglais, mais aucune importance pour les non-anglophones, seule la grille nous intéresse.
    5) la connaissance de la technique du jacquard tissé (voir ici, c'est bien montré)
    6) beaucoup de patience. C'est déjà capital pour le fair-isle du riche, ça l'est encore plus pour le fair-isle du pauvre ! lol

     

    1/ Le chien (ou le mouton)

    Le chien, ou plutôt son poil, m'a été fourni par les Bazon, que je remercie vivement au passage. Il s'agit d'un superbe chien blanc type "Pyrénées".

     

     

    2/ Filage et teinture

    Fair-isle du pauvre

    Le chien filé a été retordu 2 brins puis teint à l'étuvée, sur le gaz, dans une casserole. Les couleurs réelles sont plus foncées que sur la photo. Il y a 15 couleurs différentes, la majoritaire étant le bleu-gris-vert en haut à gauche.

     

    3/ Sur les aiguilles

    et voilà le résultat...c'est une écharpe, le motif faisant 24 mailles de largeur, j'en ai placé 2, soit 48 mailles, pour 21 cm de largeur totale. Très moelleuse (c'aurait été plus raide avec du mouton), je prévois de la finir avec des franges reprenant toutes les couleurs présentes dans le motif. Le bleu flashe un peu trop par rapport aux autres couleurs...je vais arranger ça dans la suite.

    J'en ai pour un bon bout de temps, mais c'est très agréable à tricoter. Les aiguilles sont du 3,5 mm, et je tricote en aller-retours car je me voyais mal faire du circulaire pour ensuite couper des "steeks" dans une écharpe, en chien qui plus est. Evidemment, le tissage du fil dans les rangs envers, c'est pas jouissif, mais avec 48 mailles, ça passe tout de même assez vite.

    Fair-isle du pauvre

    et l'envers :

    Fair-isle du pauvre

     
    Delicious Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique