• Lundi 21 août 2017

     

    Bon, j'ai essayé, et c'est encore un échec.

    J'ai tenté la recette tout-cellulose (sans maïzena ou presque car j'en ai quand même ajouté 1 cuiller à café sur la fin pour pouvoir malaxer) de Rita, dont je parlais ici : http://chez-frederique.eklablog.com/retour-sur-la-porcelaine-froide-a130982486

    J'ai donc suivi sa recette ici : https://youtu.be/5FmtID5Isuo

    et cela n'a pas du tout fonctionné, mais alors PAS DU TOUT ! J'obtiens une pâte qui ne se tient pas, et se déchiquette entièrement comme ferait du papier toilette réduit en bouillie et amalgamé seulement avec de l'eau.

    J'étais un peu déçue car je pensais qu'utilisant la même colle qu'elle, cela allait donner un résultant probant, mais non...

     

    Enfin, j'ai tenté celle-ci : https://rukodelnoe.ru/masterclass/lepka/lepka_851.html  qui fait intervenir une très grosse quantité d'huiles diverses (vaseline, paraffine, stéarine) par rapport à la quantité de colle et de maïzena, mais ce n'est pas satisfaisant non plus, car si la pâte reste souple après séchage, elle se déchire beaucoup trop facilement.

    Je pense que l'idée d'ajouter plus de graisses que la normale est bonne pour obtenir une pâte qui reste flexible après séchage, mais là c'est vraiment trop.

     

    Je vais tenter une variation de cette dernière recette, et certainement ré-essayer l'ajout d'un peu de plastifiant pour peinture automobile...et je me demande si au lieu d'ajouter un tas de cellulose comme Rita, ce qui empêche la cohésion de la pâte, il ne faudrait pas ajouter un peu plus de CMC (autrement dit, pour moi, de la colle à papier peint standard, en paillettes).

    Je n'abandonne pas !

     

    Delicious

  • De retour de la Fête de la Batteuse de Bulhon un peu lessivée et entièrement cramée sur la moitié du corps, en raison d'un magnifique soleil...et de l'absence de parasol.

    J'ai rencontré nombre de personnes intéressantes et sympathiques, notamment une dame qui réalise des patchworks superbes (quelle patience !) et des vacanciers venus de Charente Maritime accompagnés d'un magnifique drahthaar. Qu'est-ce qu'un drahthaar me direz-vous ? bonne question, à laquelle j'ai eu la réponse hier.

    C'est cet amour-là :

    Fête de Bulhon et essai de porcelaine froide tout-cellulose

    et la photo ne rend pas justice à la beauté exceptionnelle de cette chienne ! Sans parler de la gentillesse.

    Au premier abord j'ai pensé que c'était un griffon, race que j'affectionne, mais les maîtres de cette toutoune m'ont expliqué l'existence de cette race "drahthaar" dont je n'avais jamais entendu parler, et qui est en effet cousine du griffon. D'ailleurs, tous ces chiens sont plus ou moins parents, à la base, avec les barbets...

     

     

    La Fête de la Batteuse a amené beaucoup de monde comme chaque année, mais pour la première fois, une innovation très déplaisante nous a quelque peu pourri l'après midi, une espèce de "batteleuse" de foire avait été embauchée (ou s'était auto-proclamée) pour gueuler dans un micro à quelques mètres de mon stand, pendant des heures sans interruption.

    Rien de nous a été épargné de la part de cette virago : considérations politiques avec imposition de ses opinions, exposition de sa vie privée et de celle de ses "potes", le tout dans un langage très vulgaire qui faisait honte à la gent féminine ("boire un canon", "fumer sa clope", et j'en passe...). Cette harpie ne s'est pas tue plus de 2 minutes d'affilée, c'était une diarrhée ininterrompue qui sortait de sa vilaine bouche. Bref, "une femme de peu voire de rien" comme aurait dit ma grand-mère. Un comportement qui aurait été pénible chez un homme était carrément choquant chez une femme : la honte.

    J'ai eu cent fois la tentation violente d'aller lui faire fermer son clapet, mais comme j'apprécie beaucoup les organisateurs de la Fête, qui sont maintenant devenue des copains et sont des gens bien, je me suis contenue. Il n'empêche, si cette poissonnière doit recommencer son cirque l'année prochaine, je demanderai à être placée loin d'elle et de ses hauts-parleurs.

    Ses braillements ont importuné à peu près tous les exposants qui étaient situés dans les 10 mètres autour de l'estrade, par leur inanité, leur caractère vraiment déplacé, leur permanence et le volume sonore assourdissant  (impossible de tenir une conversation avec les personnes qui venaient regarder le rouet en action, il fallait hurler, j'en ai la voix cassée aujourd'hui).

    La mégère m'a tellement contrariée que je n'ai pas réussi à prendre une vidéo des danses folkloriques comme je le fais chaque année...

    Fête de Bulhon et essai de porcelaine froide tout-cellulose

     

    J'ai retrouvé les habitués, notamment ma voisine de stand la dentellière aux fuseaux Christiane,

    Fête de Bulhon et essai de porcelaine froide tout-cellulose

     

     

    Daniel le chantourneur sur bois qui réalise de magnifiques tableaux, ainsi que son épouse,

    - un monsieur qui s'est spécialisé dans la vannerie en roseaux avec des liens en ronce (!) et son épouse,

    - un nouvel exposant, venu en camping-car du Finistère avec sa moitié et leur toutou, qui fabrique devant vous des objets en cuir, principalement des bijoux (c'est très intéressant à voir !),

    - des céramistes qui présentaient de belles pièces dont certaines fort originales (des cloches par exemple),

    - de la peinture sur objets en métal (pots à lait etc.)

    Fête de Bulhon et essai de porcelaine froide tout-cellulose

    et les autres stands habituels (fabrication de paniers, miels, vente d'aulx et oignons, ...)

    Fête de Bulhon et essai de porcelaine froide tout-cellulose

     

    Côté animations, outre la batteuse, il y avait une démonstration d'attelage et des chiens border-collies qui rassemblaient des brebis.

    Et bien sûr les deux calèches comme chaque année :

    Fête de Bulhon et essai de porcelaine froide tout-cellulose

    Delicious Pin It

  • J'y serai, comme presque chaque année, avec mon rouet et mes écheveaux ! La Fête a lieu toute la journée de dimanche, mais comme je dois aller à la messe le matin, je n'arriverai qu'en fin de matinée (après 10h).

     

    Bulhon est un petit village de Puy de Dôme, proche de Crevant-Laveine.

     

    Vidéos d'une année précédente :

    La batteuse qui... bat

    le groupe de danse interprète une bourrée

    Fête de la Batteuse 2017 à BUHLON

    Delicious Pin It

  • Après quelques mois où la dépression m'ôtait toute envie de faire quoi que ce soit (survivre était déjà une occupation à plein temps), j'ai repris mes expérimentations en "porcelaine froide", cette pâte à modeler auto-durcissante  faite maison.

    La pâte en question est faite à base de farine de maïs ou de patate (Maïzena ou fécule donc), et de colle vinylique extra-forte à prise rapide (colle PVA). Elle contient également un peu d'huile (végétale ou minérale) et quelques gouttes de conservateur (vinaigre ou jus de citron ou acide citrique en poudre).

    La recette de base en elle-même est fort simple, tout mon problème vient de ce que je tente d'obtenir une pâte qui reste relativement flexible une fois sèche...et ça, c'est pas du gâteau !

     

    une de mes premières oeuvres

     

    Après avoir lu des dizaines voire une centaine de pages en anglais et surtout en russe sur internet, j'ai tenté diverses recettes, sans aucun succès pour le moment.

    La pâte qui reste flexible après séchage sert essentiellement à faire des fleurs, et est principalement utilisée par des artistes russes. Or les colles qu'on trouve en Russie ne sont pas du tout les mêmes que celles disponibles en Europe de l'Ouest. Résultat, les recettes données par les artistes russes ne fonctionnent pas avec les colles que j'ai à disposition en France (j'ai essayé la Cléocoll de chez Cléopâtre, et la Bib extra-forte de chez Giotto)

    Il est inutile de chercher une quelconque information sur la "pâte à porcelaine" qui reste flexible après séchage en français, il n'y a absolument RIEN sur le sujet dans notre langue. Soit la chose n'intéresse personne, soit les français ont un train de retard sur le sujet. Donc laissez tomber. Il y a des recherches chez les artistes américains, mais seuls les russes semblent au point.

    NB : Pour faire des recherches sur le net russophone, tapez "porcelaine froide" en russe sur google ou youtube, i.e. холодного фарфора ou bien гибким холодного фарфора qui signifie "porcelaine froide flexible".

     

    des mûres en automne

     

    Les recettes russes incluent à la fois des agents durcissants (pour éviter que les pétales des fleurs une fois secs ne se cassent), et des agents de flexibilité. Ce sont la stéarine (alias acide stéarique, composant des bougies), la cellulose (sous forme pure ET sous forme complexe via le carboxyméthylcellulose alias CMC ou tylose).

    Certaines recettes utilisent de la cellulose provenant de couche-culottes pour bébé :-D, d'autres de la cellulose en poudre.

    Le CMC provient de la colle en poudre pour papier peint de base (il ne faut pas utiliser de la colle pour papier intissé, vinyle, etc. car elle contient d'autres produits que le CMC), ou bien il est acheté pur directement "CMC en poudre".

     

    Certains ajoutent du bicarbonate de soude, d'autres du tétraborate de sodium (borax) ...dont l'utilité ne m'a pas paru obvie.

     

    D'autres utilisent du plastifiant pour peinture automobile : eh bien j'ai essayé, et ça ne fonctionne pas... mais je ne jette pas l'éponge pour ce qui est de cette idée.

     

    Ne parlons pas de ceux qui ont tenté d'incorporer... de la mousse à raser, ou de la soupline dans la liste des ingrédients ! On ne nous montre pas le résultat, hélas !

     

     

    Enfin, il existe trois types de préparation :

    - avec cuisson sur le gaz ou au four micro-ondes (on mélange tous les ingrédients et on fait  cuire)

    - avec ajout des ingrédients solides froids dans les liquides qu'on aura préalablement portés au point d'ébullition (cela est sensé éviter le trop-cuit)

    - sans aucune cuisson, par un simple malaxage très prolongé des ingrédients (cela est sensé diminuer fortement le rétrécissement des sculptures après séchage)

     

    Il me reste à essayer cette dernière recette, car la dame utilise de la Cléocoll, que je peux me procurer. Elle ajoute de la cellulose (de couche bébé) et de la colle à papier peint (pour le CMC)...à suivre !

     

    Retour sur la "porcelaine froide"

     

    QUELQUES LIENS :

     

    Recettes de base : http://airdryclay.blogspot.com/p/cold-porcelain.html

    Autres recettes sur un blog espagnol, mais écrit en français : http://formation.lydia.es/viewtopic.php?t=27

     

     

    Les recettes russes pour obtenir des pâtes flexibles :

    - avec CMC : http://stranamasterov.ru/node/980155?tid=1629

    - recettes et tutoriels variés : http://stranamasterov.ru/taxonomy/term/1629

    - Idem : https://www.livemaster.ru/masterclasses/lepka/lepka-iz-holodnogo-farfora

    - une recension de nombreuses recettes : https://vk.com/topic-94699540_31796376

    En vidéo :

    - https://youtu.be/yD375lZYbW4

    - https://youtu.be/7zGXxmh9kL0

    - https://youtu.be/0smspBJydS4

    - https://youtu.be/cDOHTzs8Ff4

    - https://youtu.be/8-dOV3GrEXo (essais de Irène Anri)

     

    LE blog de référence, celui d'Irène Anri, une Hongroise qui a expérimenté tout et n'importe quoi pour obtenir de la pâte qui reste flexible Elle donne plusieurs recettes qui fonctionnent pour elle, mais malheureusement ne marchent pas avec la seule colle que j'avais à disposition, c'est à dire la colle Bib de chez Giotto (je vais ré-essayer avec de la Cléocoll). Il faut vraiment être motivée, car ses recettes sont très complexes, avec une foule d'ingrédients.

     

    Delicious Pin It





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires